Overcoming the Crisis in Canadian Emergency Rooms: A Critical Analysis - Rowland Emergency

Surmonter la crise dans les salles d’urgence canadiennes : une analyse critique

L'état des salles d'urgence au Canada

Les salles d’urgence canadiennes sont actuellement confrontées à une grave crise. La combinaison de maladies respiratoires, dont la COVID-19, et de défis systémiques en matière de soins de santé a conduit à une situation critique. Ces problèmes ne se limitent pas à la surpopulation visible des services d’urgence ; ils découlent de problèmes systémiques plus profonds qui nécessitent une attention urgente.

L’état alarmant des RE en surcapacité

  • Surpeuplement critique : Les hôpitaux partout au Canada, du Québec à la Colombie-Britannique, connaissent des niveaux d'occupation des patients sans précédent. Les cas de fonctionnement à plus de200 % de sa capacité ne sont pas rares.
  • Diverses menaces pour la santé : Les menaces virales habituelles, comme la grippe et le VRS, sont aggravées par le COVID-19, créant un afflux de patients nécessitant des soins urgents.
  • Aggravé par la COVID-19 : Malgré des taux d’hospitalisation plus faibles qu’au début de la pandémie, la COVID-19 continue de faire peser un fardeau important sur le système de santé.

Problèmes sous-jacents : pénurie de personnel et arriérés en matière de chirurgie

  • Crise du personnel : un nombre important de travailleurs de la santé sont absents en raison de leurs propres maladies, ce qui aggrave la crise.
  • Retards dans les interventions chirurgicales : La pandémie a entraîné la suspension de nombreuses interventions chirurgicales, ce qui a entraîné un retard important que les hôpitaux ont désormais du mal à combler.

Le problème le plus profond : les problèmes systémiques dans la gestion hospitalière

  • Blocage d'accès : Le terme fait référence à l'incapacité de déplacer les patients admis, ce qui entraîne des temps d'attente excessifs.
  • Patients bénéficiant d’un autre niveau de soins (ANS) : Une partie importante des lits d’hôpitaux est occupée par des patients qui n’ont pas besoin de l’intensité des services fournis par les hôpitaux, ce qui entraîne une pénurie de lits pour les nouveaux patients.
  • Impact sur les salles d'urgence : cela se traduit par des « soins de santé de couloir », où les patients font face à de longues attentes et reçoivent des soins dans des contextes inappropriés.

Le coût humain : des patients meurent dans les hôpitaux

  • Statistiques surprenantes : Des études récentes en Ontario montrent que de nombreux patients ANS meurent dans les hôpitaux, sans jamais atteindre des milieux plus appropriés comme les soins palliatifs.
  • Implications : Cette situation met en évidence les conséquences désastreuses des échecs du système de santé actuel.

Le contexte plus large : un système de santé défaillant

  • Population vieillissante : Le vieillissement de la population du Canada ne fera qu'augmenter la demande de soins de longue durée et palliatifs , exacerbant ainsi la crise actuelle.
  • Crise des soins primaires : Le manque d'accès aux soins primaires oblige de nombreux Canadiens à se faire soigner dans les hôpitaux, ce qui met encore plus à rude épreuve le système.

Conclusion : nécessité urgente d’une réforme systémique

L’état actuel des salles d’urgence au Canada est le symptôme de problèmes beaucoup plus profonds dans le système de santé. Même si la surpopulation et les menaces sanitaires immédiates sont critiques, elles sont révélatrices de défaillances systémiques qui nécessitent une réforme globale. La situation exige une action immédiate de la part des autorités sanitaires provinciales et nationales pour assurer la santé et la sécurité de tous les Canadiens.

Source : https://www.cbc.ca/news/health/second-opinion-overcapacity-er-crisis-1.7080946

Retour au blog